Home » Uncategorized » Les trois dernières semaines avant le marathon de Tokyo

Les trois dernières semaines avant le marathon de Tokyo

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 42 other followers

The Archives file

My timeline Twitter

Error: Twitter did not respond. Please wait a few minutes and refresh this page.

Cela va arriver très vite maintenant.

Lundi 8: Après le travail, je passe au club de Chiyoda pour un tour de Palais Impérial. si je rentre drect à la maison, je sais que je ne pourrais pas resortir, donc je passe au club de sport. Le tour en 30 minutes pour 5 kilomètres, pas mal, un bon rythme, un peu plus rapide que mon rythme de marathon, qui est de 33 minutes et 20 secondes par kilomètre ou 40 secondes au 100 mètres.

Mercredi 10: Après le boulot, le même programme, sous une pluie froide et fine. 33 minutes 44 secondes, un poil plus que mon rythme de course. Très bien.

Vendredi 12: Encore une fin de journée, direction le club pour de la natation. Je réussi à faire 43 longueurs de 25 mètres en 40 minutes, soit 1075 mètres. Je sens que je vais un peu pus vite qu’au début.

Dimanche 14: Après une bonne grasse matinée, je pars tranquille vers 10 heures pour un tour sur le parcours du Tokyo Marathon. Je pars d’Iidabashi, vers Jimbocho, puis sous les ponts vers Takebashi. Plutôt que de courir avec la foule sur le tour du palais impérial, je cours sur le trottoir opposé sur le ciruit du marathon. Je fais une pause à Sakuradamon et je vois Yuka, Satohi, Arnaud, et pleins d’autre Namban qui tourne pour des derniers ajustements avant Ome (10K et 30K la semaine prochaine) ou pour le Tokyo Marathon (ou la plupart des Nambans étrangers sont engagés). Je continue plein Sud vers Hibiya, Shiba koen. Je double des groupes qui font des repérages pour le marathon. Depuis Shiba Koen, j’admire la tour de Tokyo sur fond de beau ciel bleu. Je continue vers Nissin, Azabu juban, Moto Azabu, le Lawn Tennis club, l’ambassade de Chine, Roppongi Hills, le cimetière d’Aoyama (la montagne bleue), le palais d’Akasaka et un retour par les douves. 18K en 2:03, marathon pace. Je me suis un peu perdu dans le sud de Roppongi car je ne voulais pas grimpé la cote, mais j’ai fini par y etre obliger pour eviter un trop grand tour. Roppongi est situé au sommet d’une petite colline. Et après j’ai du assurer dans les cotes de Yotsuya (les quatres vallées).

Et maintenant un peu de repos en regardant les jeux olymiques…

Swim: Week: 1075 m, Month: 3150 m, Year: 5625 m
Run: Week: 31 K, Month 62.5 K, Year: 177.5 K, 1 course, 4 PBs.
Vélo: Week 0 K, month 0 K, year: 0 K

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Ephemeral New York

Chronicling an ever-changing city through faded and forgotten artifacts

FueledByLOLZ

Running and Laughing through the Garden State

The WordPress.com Blog

The latest news on WordPress.com and the WordPress community.

Type 1 Ultra

endurance sports in the weird and wonderful world of type 1 diabetes

almostfreeNYC

enjoy NYC on a budget

So What? I run.

Live. Laugh. Run.

Hemingway Run

Marc Hemingway: On The Road To Berlin Marathon

%d bloggers like this: