Home » Uncategorized » Obuse Half Marathon

Obuse Half Marathon

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 42 other followers

The Archives file

My timeline Twitter

Error: Twitter did not respond. Please wait a few minutes and refresh this page.

Week end en trois parties, la partie culturelle, la partie course et la party.

Short version: 2:34′ gun time, slow but faster than last year.

Version longue:

Samedi 18 juillet: visite de Nagano, la cité qui a accueilli les jeux Olympiques d’hiver en 1998. Peu de neige au milieu de l’été. Il fait chaud, la ville est seulement à 300 mètres d’altitude. On a visité le Zenko ji, un très vieux temple bouddhiste. 4K.

On va ensuite à Obuse chercher notre bib avant la course. Diner avec le club dans un restaurant italien, le Bosco.

Dimanche 19 juillet: Lever à 4 heures, train à 5:08, départ à 7:30. Il fait chaud, et les 5800 coureurs s’élancent d’un bon train. Je pars lentement et je ralenti ensuite. Je bois à tous les points d’eau, 20 cette année. Je termine cool comme de toute façon le PB était inaccessible.

0-5K:6’39, 6’21, 6’44, 6’43, 7’37
6-10K: 7’30, 7’09, 7’05, 7’05, 6’37,
11-15K: 6’34, 7’04, 7’15, 7’09, 7’44
16-21K: 7’47, 7’40, 7’17, 7’49, 7’09, 8’32

Total watch: 2:31’35.

Les musiciens étaient fantastiques: rock, folk, traditionnel, taiko x 3, chanteurs, flutistes, harmonica.

Les stands de nourritures des habitants: jus de pomme, concombre, pêches, vin local.

Les stands officiels, avec eau x20, amino value x5, oranges et bananes x 3

Les spectateurs: fantastiques

Le site est magnifique: On passe à travers les champs, on monte la colline jusqu’aux Onsens, on descend le long de la rivière, on traverse les champs, les vergers, on passe devant les temples, les habitants sont installés devant leur maison ou leurs champs. Les cinq derniers kilomètres sont toujours aussi dur le long de la grande rivière. Le parcours a un peu changé et il termine mieux dans le parc, sans boucle supplémentaire.

Après la course, je prends le bus pour rejoindre E&E aux bains publiques du kilomètre 5 en haut de la colline. J’attends un peu le bus, mais cela vaut vraiment la peine car les bains sont vides. Personne. Même les collègues ont craint la foule et ne sont pas venus, et ils se sont juste rincés aux fontaines publiques. Après un bon lavage et un passage aux bains extérieurs, je redescend sur la ville pour le repas dans un vielle brasserie à saké avec les Namban Rengo.

La suite a été superbement organisé comme d’habitude par M. et G. : bus pour l’hotel, bains de 4 à 6, diner dans la grande salle du ryokan, party dans un chambre avec vins et fromages ( Salers, Abondance et Comté). Au matin, excellent petit déjeuner avec légumes et fruits frais. Petite randonnée dans la montagne des singes de 3K. Retour sans histoires, bus, train local et shinkansen, en trois heures.

Week: 53.5 K
Month: 87.5 K
Year: 914.5 K

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

The Running Rebel

Relentless Forward Motion

Ephemeral New York

Chronicling an ever-changing city through faded and forgotten artifacts

FueledByLOLZ

Running and Laughing through the Garden State

The WordPress.com Blog

The latest news on WordPress.com and the WordPress community.

Type 1 Ultra

endurance sports in the weird and wonderful world of type 1 diabetes

almostfreeNYC

enjoy NYC on a budget

Miss. Once Upon A Marathon

Enjoy the run. Both in life and on the roads.

So What? I run.

Live. Laugh. Run.

Hemingway Run

Marc Hemingway: On The Road To Berlin Marathon

%d bloggers like this: